Crise d'angoisse : que faire pour l'éviter ?

Crise d'angoisse : que faire pour l'éviter ?

La crise d’angoisse ou attaque de panique est un trouble anxieux qui se déclenche brusquement. Généralement, la victime vit un moment de peur ou d’inconfort très intense. Cet état de choses peut durer des minutes voire des heures. Elle est souvent confondue avec une crise cardiaque par les victimes à cause du degré d’inconfort ressenti.

Quels sont les symptômes des crises d'angoisse ?

Les symptômes d’une crise d’angoisse sont nombreux. Il s’agit principalement de mal de tête, de tremblement, sensation d’étouffement, accélération du pouls, de la nausée, des vertiges, évanouissement et peur d’attraper la folie. Aussi, les personnes en crise d’angoisse sont plongées dans la déréalisation ou la dépersonnalisation associée à la peur d’une mort soudaine avec des pleurs et cris incontrôlables. Enfin, les picotements dans la paume de la main ou la sensation de chaleur sont des signes à ne pas négliger.

Pourquoi a-t-on des crises d'angoisse ?

Les crises d’angoisse se déclenchent suite à des moments de stress, d’évènements traumatisants de la vie ou même dans des situations calmes. Toutefois, chez certaines victimes, la crise est le résultat d’un problème de santé dissimulé. Ainsi, les hépatites, le diabète, les problèmes thyroïdiens, troubles respiratoires, syndromes du colon… sont souvent à l’origine de ce mal. Psychologiquement, les crises d’angoisse découlent des processus névrotiques, dépressifs et même de phobie. Alors, devant une crise d’angoisse que faire pour la surmonter ?

Quels remèdes naturels prendre pour surmonter une crise d'angoisse ?

Si vous cherchez comment calmer une crise d’angoisse, voici pour vous des remèdes naturels. Utilisé depuis longtemps contre divers maux, le thé à la valériane impacte positivement sur la GABA (neurotransmetteur favorisant la relaxation et baissant le stress). Le thé vert est aussi bénéfique pour contrer la crise d’angoisse grâce à la L-théanine. À cela s’ajoute la méditation, la camomille, la mélisse, le kava. À vous de choisir ceux qui vous convient.

Existe-t-il d’autres traitements contre la crise d’angoisse ?

Les remèdes naturels ne sont pas les seuls contre l’attaque de panique. En effet, si les crises deviennent répétitives, il est urgent de consulter votre psychologue ou médecin. Voici d’autres traitements possibles.

Le traitement par les médicaments

Les médicaments souvent utilisés par les médecins pour traiter les crises d’angoisse sont des benzodiazépines anxiolytiques avec effet rapide. Ces médicaments sont souvent pris sous forme de comprimés comme un bonbon. Ils présentent néanmoins certains effets secondaires tels la somnolence, les troubles de mémoires, altération passagère des fonctions cognitives, risque d’addiction dans le temps. En cas de grave crise, un neuroleptique par injection s’avère nécessaire pour retrouver le calme. Cependant, les antidépresseurs restent le traitement principal de choix.

Le traitement par la psychothérapie

L’approche utilisée est de type cognitivo comportementale. La psychothérapie se montre très efficace lorsque l’attaque de panique est encore à un stade moins grave. En effet, le traitement consiste à aider la victime à éliminer les peurs pouvant donner lieu aux symptômes somatiques perçus par elle. Aussi, le traitement vise à supprimer les idées erronées des différentes sensations corporelles et annuler d’éventuels comportements d’évitement chez la victime. Plus simplement, le spécialiste aide la victime à affronter progressivement ses peurs.

Le traitement mixte

Plusieurs études ont confirmé le résultat positif de la combinaison des traitements psychopharmacologiques et psychothérapeutiques pour le traitement de la crise d’angoisse. De plus, cette combinaison s’avère plus efficace que chacun des traitements pris isolément. Les techniques d’approches cognitives et comportementales peuvent même aider à l’arrêt de la prise des médicaments en cas de longues prises d’anxiolytiques. Vous pouvez consulter votre spéciale pour plus d’informations.

Le saviez-vous ?

La crise d’angoisse ou l’attaque de panique se manifeste au niveau du système nerveux de la victime. En effet, le système nerveux est principalement composé de neurones qui sont chargés de transmettre les informations au sein du système. Sous l’effet d’impulsions électriques, les informations contenues dans un même neurone se meuvent d’un bout à l’autre. Cependant, la communication entre neurones n’est possible que grâce aux neurotransmetteurs.

Ces derniers, une fois libérés voyagent jusqu’à atteindre les récepteurs du neurone suivant. Ce qui crée des changements de perméabilité de sa membrane produisant une impulsion électrique. Cette impulsion se déplacera à son tour le long du neurone jusqu’à son extrémité et le processus se poursuit jusqu’à nécessité. Voilà pourquoi la plupart des traitements psychopharmacologiques agissent chimiquement sur les systèmes de neurotransmission en régulant l’activité de certaines zones du système nerveux impliquées dans le traitement de la crise.

Comment prévenir une crise d’angoisse ?

Il est vrai qu’aucune méthode n’a encore été prouvée efficace pour prévenir les crises d’angoisse d’autant plus qu’elles subviennent brusquement. Cependant, ces conseils pourraient vous y aider. D’abord, il est recommandé d’avoir une bonne hygiène de vie et de pratiquer régulièrement le sport. Dormir suffisamment est très important pour votre santé. En effet, le manque de sommeil accentue considérablement les crises d’angoisse.

Peut-on mourir d’une crise d’angoisse ?

La crise d’angoisse ne saurait tuer sa victime même si cette dernière en a l’impression lorsqu’elle commence la crise. Le sentiment d’une mort proche n’est qu’une fausse alerte qui replonge encore la victime dans l’angoisse.

Dans la même catégorie