Crise de foie : comment la traiter avec la médecine naturelle ?

Crise de foie : comment la traiter avec la médecine naturelle ?

La crise du foie est une affection gastrique souvent confondue à un mal de foie qui touche de plus en plus de personnes. Découvrez ici toutes les informations clés sur la survenue et la prise en charge naturelle de cette pathologie.

Qu'est-ce qu'une crise de foie ?

La crise de foie est un terme générique employé uniquement en France pour désigner subjectivement plusieurs manifestations digestives. Contrairement à l’opinion publique, ces dernières sont associées à un remplissage excessif de l’estomac et non à un dysfonctionnement hépatique. Malgré les douleurs au foie que peuvent ressentir les personnes atteintes, cette maladie n’est donc pas due au foie. La médecine moderne soutient par ailleurs que la crise de foie n’existe pas et correspond à un mauvais diagnostic basé sur des croyances.

Comment arrive une crise de foie ?

La crise de foie est le résultat d’une consommation excessive d’aliments à forte densité énergétique. Elle survient donc généralement à la suite d’un repas très riche en sucre et en gras, accompagné le plus souvent de doses importantes d’alcool. Il n’est alors pas étonnant de rencontrer de nombreuses personnes atteintes de crise de foie à la suite d’un festin et durant les périodes de fin fête d’année (Noël et Nouvel An).

Quels sont les symptômes de la crise de foie ?

Les symptômes de la crise de foie sont habituellement des troubles digestifs. Ces derniers contrairement à ce qui pourrait paraître ne découlent pas d’un mal au foie, mais d’un mal à l’estomac. Découvrez ci-dessous les symptômes de cette affection.

Céphalées

Les céphalées sont des symptômes assez courants de la crise de foie. Elles se manifestent par des maux de tête d’intensités variables d’une personne à une autre. Par ailleurs, lesdits maux de tête peuvent être généraux ou non, dans ce cas ils ne touchent pas l’entièreté de la région crânienne.

Vomissements et nausées

Ces symptômes, sont secondaires à la surcharge de l’estomac et sont des moyens employés par l’organisme pour réduire le trop-plein gastrique remarqué en cas de crise de foie. Les vomissements observés peuvent être alimentaires, mais également bilieux.

Les douleurs associées à l’hypocondre droit

Ces douleurs au côté droit du ventre où loge le foie sont l’un des symptômes qui font croire à tort que la crise de foie est une affection hépatique. En effet, ce signe est dû à la dilatation de la vésicule biliaire consécutive à l’excédent alimentaire observé dans la région gastrique. Ces maux remarqués au plan hypocondriaque se traduisent également par des douleurs au côté droit sous les côtes plus précisément et non toute la surface ventrale.

Douleur au flanc droit

La douleur au flanc droit résulte aussi du dysfonctionnement de la vésicule biliaire et est un symptôme assez courant.

Comment prévenir la crise du foie ?

Les causes de la crise de foie sont essentiellement alimentaires. Ainsi, pour là prévenir, il est primordial de contrôler votre consommation alimentaire. Évitez donc les excès de table et réduisez vos apports en gras, en sucre et en alcool.

Comment soigner naturellement une crise de foie ?

La crise de foie régresse habituellement de manière spontanée. Toutefois, pour soulager les symptômes qui lui sont associés plusieurs recettes naturelles sont proposées.

Citron et eau chaude

Le mélange obtenu à la suite de la dissolution d’un citron frais dans de l’eau chaude est très efficace contre la crise de foie.

Les tisanes à base de plantes

Les infusions à base de menthe, d’artichaut, de thym, et de romarin sont utiles dans la correction des symptômes de la crise de foie.

Faut-il s’inquiéter de la crise de foie ?

Les symptômes de la crise de foie régressent généralement au bout de quelques instants et sont presque indolores. Vous n’avez donc pas à vous en faire si vous êtes sujette à une crise de foie. Cependant, si les symptômes persistent il est recommandé de demander l’avis d’un médecin. En effet, les manifestations de la crise de foie ne sont pas spécifiques, elles peuvent donc être secondaires à d’autres pathologies digestives plus graves. Il s’agit à titre indicatif de la gastro-entérite ou d’autres infections virales.

Quels sont les ajustements à apporter à votre diète en cas de crise de foie ?

En cas de crise de foie, il est recommandé d’éviter en plus de l’alcool et des aliments gras et sucrés, le tabac et le café. Ensuite, adoptez une diète riche en céréales à grains entiers, en protéines, en fruits et en légume. Par ailleurs, il est conseillé de manger lentement vos repas, et de ne pas vous coucher juste après avoir mangé pour empêcher les remontées acides.

Somme toute, la crise de foie contrairement à ce que l’opinion publique véhicule n’est pas une affection hépatique, mais gastrique. Cependant, elle n’est pas à craindre et évolue généralement de manière favorable à la suite de la consommation de recettes de grandes mères proposées ci-dessus. Vous n’avez donc pas à vous inquiéter lorsque les symptômes de la crise de foie sont temporaires.

Dans la même catégorie